ENLEVEZ VOS CHOSES CHOUETTES DANS NOS BOUTIQUES DE SOMBREFFE ET GENAPPE !
LIVRAISON GRATUITE dès 60€ en Belgique et 99€ en france

Bâtisseurs - Moyen-Age

Bâtisseurs - Moyen-Age

16,90 € 16.9 EUR

16,90 €

Ajouter au panier

Plus que 1 en stock!

En travaux

Après Noé et Cardline, Bombyx semble orienter sa gamme de boîte en métal vers le tout public, avec un succès incontesté. Le dernier-né de leur collection, LES BÂTISSEURS MOYEN-AGE, ne déroge pas à la règle.

Des chantiers et des ouvriers

Signé par Frédéric Henry, l’auteur de Cardline ou encore Crazy-mix, LES BÂTISSEURS MOYEN-AGE vous place dans le rôle d’un entrepreneur qui va devoir édifier divers bâtiments, en engageant des ouvriers et en gérant au mieux ses ressources.

La boîte contient un paquet de cartes carrée représentant les bâtiments et les outils/machines, un paquet de cartes représentant les différents ouvriers et apprentis, et enfin des pièces d’argent et d’or (désolé, elles sont en plastique), un or valant 5 argents.

Chaque joueur commence par recevoir une carte apprenti, sa première main d’œuvre, et 10 écus. Le paquet de cartes Bâtiment et celui des ouvriers sont placés à gauche de l’aire de jeu et les cinq premières cartes de chaque paquet sont étalées face visible en ligne, à côté de leur pioche.

Sur une carte ouvrier, on trouve plusieurs indications :
- le salaire que perçoit un ouvrier quand il est envoyé sur un chantier.
- Le nombre de ressources pierres, bois, savoir et tuiles qu’il peut produire. Parfois une seule d’un type, un autre 3 d’une autre sorte, etc.

Sur une carte bâtiment, on peut lire les informations suivantes :
- Le prix gagné par le joueur quand le bâtiment est fini.
- Le nombre de points de victoire gagné par le joueur après construction.
- Le nombre de pierres, bois, de savoir et de tuiles nécessaires pour ériger l’édifice.

Le salaire de la sueur

A son tour de jeu, un joueur dispose de 3 actions gratuites. Toute action supplémentaire lui coûtera 5 écus par action de plus. Les actions possibles sont :

- Ouvrir un chantier

- Recruter un ouvrier

- Envoyer travailler un ouvrier

- Prendre des écus.

- Pour ouvrir un chantier, le joueur choisit l’une des 5 cartes visibles, la pose devant lui et la remplace par la première carte de la pioche.
Pour recruter un ouvrier, le joueur choisit l’un des cinq ouvriers visibles et le place devant lui, remplaçant la carte manquante par la première de la pioche.

- En prenant l’un de ses ouvriers et en l’accolant à un bâtiment par le côté ressources, le joueur envoie travailler un ouvrier. Il doit alors payer son salaire à la banque. Une fois engagé sur un chantier, une carte ouvrier ne peut plus en être retirée, avant que le bâtiment ne soit terminé. Par la suite, les ouvriers ajoutés se placeront de telle sorte à ce qu’on voit toujours les unités que tous ceux qui sont mis sur le chantier produisent.

- Envoyer travailler un ouvrier coûte une action (en plus du salaire). Toutefois si on envoie, dans le même tour, un second ouvrier sur le même bâtiment, il en coûte 2 actions. Et si un troisième, toujours dans le même tour, est envoyé, cet ouvrier coûtera 3 actions, et ainsi de suite.
Par contre, envoyer un ouvrier sur un chantier dans un tour, puis dans le même, en envoyer un autre sur un autre bâtiment, ne coûte qu’un tour par ouvrier.

- Dernière action possible, gagner des écus. Pour une action dépensée, on gagne 1 écu, pour 2 actions on peut en gagner 3 et pour 3 actions, on peut en gagner 6.

Chef d’œuvre de compagnons

Quand la somme des différentes ressources des ouvriers affectés à un bâtiment remplit ou dépasse les exigences de celui-ci, la construction est terminée. Le joueur récupère ses cartes ouvriers, qu’il pourra réutiliser ailleurs et il perçoit une récompense en écus. La carte est retournée, et le bâtiment comptera dans ses points de victoire.

Les machines sont des constructions particulières qui, une fois terminées, sont considérées comme des ouvriers mais qui ne sont pas rémunérés. De plus, elles rapportent des points de victoire une fois construites.

Lorsqu’un joueur atteint 17 points de victoire, tous les joueurs qui n’ont pas encore joué à ce tour le font, de façon à ce que tous les joueurs aient joué le même nombre de tour. On procède ensuite au comptage des points. On additionne les points de victoire des bâtiments et machines et on y ajoute 1 point par tranche complète de 10 écus. Le joueur possesseur du plus grand total est déclaré vainqueur.

Doté de règles simples et de mécanismes fluides, LES BATISSEURS MOYEN-AGE n’est pas un jeu de ‘core gamers’ mais plutôt familial, sans pour autant déplaire les spécialistes. Il fait partie de ces jeux qui se placent à cheval entre les types de joueurs. Les purs et durs pourront s’y amuser autant que les néophytes et ce autour de la même table, une chance !


Satisfait ou remboursé pendant 30 jours
Livraison gratuite en France dès 99€
Achetez-le maintenant, soyez livré dans 2 jours

0
  • Reference (EAN): 3770000010022
  • Marque: Bombyx

  • Laisser un commentaire

    Vous devez être connecté pour poster un commentaire.